Comment aménager ses combles ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Comment aménager ses combles

L’heure du changement a sonné. Aujourd’hui je vais vous donner mes conseils pour aménager vos combles.
Qui ne se pose pas la question, comment pousser les murs de notre maison ? Mais oui nous avons un grenier, peut-on l’aménager ?
Si vous vous posez la question d’aménager vos combles, c’est qu’un heureux événement ou une envie d’espace est tombé sur vous. Alors pourquoi attendre, à vos crayons et mètre. On fait le calcul !

1°/ Vérifier vos dimensions !

Tout d’abord, pour être sur que votre projet est viable, faite le calcul de votre surface.
Oui mais comment ? Vous prenez toutes les dimensions, Hauteur sous plafond, dimension des poutres, longueur, largeur.. prenez le maximum d’information.

– Hauteur sous plafond
Pour être sur d’avoir un projet réalisable vous devez être sûr de votre hauteur sous plafond. Attention à bien prendre vos côtes. C’est à dire prenez vos dimensions sous les poutres. Pour avoir l’espace suffisant pour intégrer une bonne isolation.

 

 

 

 

– Largeur et longueur
Prenez les largeurs et longueurs de votre pièce pour être sûr d’avoir l’espace suffisant pour tout faire. Aidez vous d’un mètre laser, rien de tel pour faire le moins de mouvements possible. Ou invitez un amis avec un mètre classique, parce que seul c’est pas pratique du tout!

– Hauteur installation escalier
Prenez également toutes les dimensions de l’étage en dessous vos combles. La hauteur sous plafond pour voir si l’on peut intégrer un escalier, mais surtout toutes les autres « contraintes » (fenêtre, cloisons, porte, cage d’escalier….) pour trouver l’emplacement idéal.

2°/ Vérifier votre charpente.

– Bilan
Le plus important dans cette étape est de vérifier votre charpente. Regardez vos poutres, si elles n’ont pas de traces d’humidités, vos murs s’ils n’ont pas de moisissures ou coulures .. Soyez attentifs à tous les détails. Et si vous n’êtes pas sûr, faite venir un professionnel pour un devis ! Lui il verra tous de suite si tout va bien !

– La structure de votre charpente :
Toute charpente à une structure différente. En général la structure principale repose au centre de votre toit. Si vous n’avez pas assez de hauteur sous plafond, ou une belle poutre de soutien en plein milieu de votre pièce c’est normal ! Cela se modifie, mais attention on ne fait pas n’importe quoi, on le fait faire par un professionnel ! Alors faite le déplacer pour voir si cette modification est possible.

3°/ L’isolation.

L’isolation thermique et acoustique de combles, aménagées ou perdues, est indispensable car une toiture non isolée représente 30% des déperditions d’une habitation (source Ademe).
Tout va dépendre sur quelle zone géographique vous habitez. Mais je vous conseil de privilégier une très bonne isolation, autant pour le froid que pour le chaud ! Rien de pire que d’avoir des combles ou on étouffe en été !
Il existe sur le marché des isolations multi couches, qui vous permettent d’être très efficace.
Attention les isolations minces ne sont que des compléments d’isolation et non des isolations uniques.

Visez la perfection !
Optez pour des matériaux techniques dès le départ : votre investissement sera très vite rentabilisé par les économies d’énergie que vous ferez sur le long terme.

 

– Les normes :
Dans la construction neuve : La résistance thermique minimum sera R=8m²K/W (Norme RT 2012)
Dans la rénovation : visez une résistance thermique minimale de 6m²K/W pour des combles aménagés et 7m²K/W pour des combles perdus (Pour avoir droit au Crédit d’impôt)

N’hésitez pas à mettre une résistance thermique supérieure si vous pouvez !

Pour garantir une bonne performance de votre isolation, l’étanchéité à l’air est indispensable.
Des membranes d’étanchéité existe. Attention à la mise en œuvre, vous devez en mettre sur toutes les surfaces. (faux comble, pied droit, rampants et plafond)
Renseignez vous sur la mise en œuvre de la pause, avec le Cahier des Prescriptions Techniques du Centre Scientifique et Techniques du Batiment http://www.cstb.fr/)

– L’isolation des combles, un confort pour l’été !
Protéger votre habitation du froid mais aussi de la chaleur, choisissez une isolation à forte résistance thermique.
Pensez également à sur-ventiler les combles en créant une circulation traversante.
Faites attention si l’environnement est trop bruyant ou non sécurisant, optez pour un système de ventilation à vitesse multiples.
Bien évidement choisissez un double vitrage voir un triple. Tant que qu’il possède une isolation thermique renforcé.
Équipez vos fenêtres de toits en stores extérieurs.

– Crédit d’impôt pour vos travaux !
L’état propose de nombreuses formules pour vous aider à améliorer l’isolation de votre intérieur alors sautez sur l’occasion. Vous pouvez trouver les conditions d’éligibilité sur le site du gouvernement.

4°/ Prévoir l’accès aux combles

– Vérifier votre hauteur sous plafond pour intégrer un escalier.
Renseignez vous sur les dimensions des escaliers standards. Sinon vous devrez en faire faire une sur mesure. Les dimensions standard d’une marche sont de 27 cm pour la profondeur de la marche et la hauteur de 17 cm pour la contre marche.
Prenez vos dimensions et faite le calcul pour tomber pile lorsque vous arrivez sur votre nouvel étage, ajuster avec l’épaisseur de votre plancher.

– Plancher
Si votre plancher n’est pas encore existant prévoyez-le en fonction des dimensions de l’escalier.
Vous économiserez de l’agent et de l’énergie pour essayer de rattraper une hauteur bizarre.

Attention, la hauteur de votre plancher va être déterminante pour bien choisir la hauteur sous pente restante. Pensez à bien calculer pour ne pas être trop à l’étroit dans vos futures combles. Gardez suffisamment d’espace pour circuler sans vous cogner la tête !
La hauteur minimum est 1,80 m, alors essayez de garder le maximum de surface.
Si vous avez 2,10 m c’est l’idéal. Si vos pentes son très raides, garder le maximum de circulation sur les espaces les plus haut !

5°/ Les ouvertures !

– Vérifier son PLU.
Vérifier auprès de votre mairie le PLU de la zone concernée.Une PLU est un Plan local d’urbanisme, c’est une sorte de cahier de norme à respecter dans votre région pour rester dans une unité de construction. Si vous ne respectez pas les normes du PLU, la mairie à le pouvoir de faire enlever vos aménagements visibles. (velux et autre ouvertures).

– Fenêtres :
Même combat pour les fenêtres, renseignez vous auprès de votre mairie pour savoir ce que vous pouvez faire ou non. Attention aux zones spécifiques, tel que « zone verte protégé » ou « zone N naturelle ».

6°/ Revoir ou créer la distribution des pièces

Une fois votre zone déterminée, dessiner votre surface sur papier. Prévoyez votre zone d’arrivée de l’escalier, et un palier de circulation. Et regarder ce qu’il est possible d’aménager en fonction des poutres et des pentes.
Déterminer en parallèle ce que vous avez besoin.
Si vous souhaitez une ou deux chambres supplémentaires, une salle de jeux, une salle de bains ou suite parentale.
Pensez à bien prévoir les espaces de circulation (minimum 70 cm de large) avec une hauteur sous plafond convenable (minimum 1,80m).

7°/ La fonction première de cet espace

Le type de pièce dont vous avez besoin va déterminer l’aménagement de vos combles.
Prévoyez des aménagements sur mesure, et optimisez au mieux l’espace. Et listez ce dont vous avez besoin dans chaque pièces. (Dressing, espace nuit, coin lecture, espace bain…)
Anticipez vos besoins sur les 10 ou 15 prochaines années. (Les enfants grandissent et aurons des besoins différents dans quelques années!)

8°/ Les aménagements sur mesure

Les aménagements sur mesure sont ceux qui vont vous permettre d’optimiser le plus vos combles.
Vous aller pouvoir créer de nombreux rangements, des espaces nuit sur mesure. Des espaces bien pensée en fonction de l’utilisation de chaque pièces.

9°/ Jouez avec les couleurs !

Amusez-vous à faire des effets visuels avec des lumières plus foncées ou disposées de manière très réfléchi pour donner l’impression de pièce plus grande.
Pour une pièce avec une faire hauteur sous plafond, privilégiez les lignes verticales ! Pour une pièce trop étroite jouer sur les lignes horizontales ! Attention je ne vous dit passe de faire des grosses bandes de couleurs sur les murs mais plutôt de jouer avec les surfaces !

 

10°/ Le budget

L’aménagement des combles, se fait lorsque vous avez bien défini votre budget. Pensez à chiffrer tous les matériaux, faites de nombreux devis de professionnel pour les comparer. Un budget moyen de combles peut varier de 20 000 euros à 60 000 euros.

Le prix d’une rénovation de comble peut aller de 600 à 1500 euros du m².

J’espère que cet article vous apportera des réponses sur vos futurs aménagements de combles.

Si vous avez des questions ou remarque n’hésitez j’y répondrez avec grand plaisir.

A très vite sur change ton intérieur !                                                            Justine

  • 5
    Partages